ELECTERRE
l'energie de la terre

Savoir-faire et innovation
Réduire la taille du texte Taille du texte normale Augmenter la taille du texte
Imprimer
Taille du texte Partager Imprimer

 

SAVOIR-FAIRE

Electerre de France met au point des méthodes, techniques et outils permettant le montage et la gestion de ses projets.

Nos compétences

  • Intégration des métiers: réalisation d'études d'opportunités, études de faisabilité, maitrise d'oeuvre de programmes d'exploitation géothermique
  • Ingénierie financière et juridique : investissement, évaluation et maitrise du risque financier, montage des dossiers de financement (emprunts bancaires, aides...). Volet administratif et juridique des projets.
  • Intégration territoriale : aménagement du territoire, acceptation locale des projets, communication.

 

Savoir-faire spécifique

  • Acquisition de données
  • Méthode d'analyse et d'interprétation de données

Electerre de France a développé un outil de mesures des flux de gaz du sol. Il existe une production naturelle de gaz à la surface du sol liée, par exemple, à la végétation et surtout à la présence de bactéries. Mais le sous-sol, particulièrement dans les zones volcaniques, faillées ou calcaires libère également des gaz dont le CO2 . La remontée de ces gaz traduit la présence de zones de perméabilité entre le réservoir géothermal et la surface.

Pour en savoir plus : plaquette de présentation

 

INNOVATION

Recherche & Développement

Electerre a pour objectif de contribuer par son savoir-faire et ses projets au développement de la géothermie en France, pour cela elle s'engage et investit dans la recherche, en particulier au sein du groupement d'intérêt scientifique Géodénergies.

Géodénergies

Créé officiellement le 15 juillet 2015 avec le soutien du programme des investissements d'avenir, Géodénergies favorise l’émergence de filières dédiées à une énergie sans carbone, mobilisant le sous-sol.

Pour en savoir plus

Parmi les cinq premiers projets lancés, Electerre prend part à trois d’entre eux. Il s’agit de REFLET, TEMPERER et CARPHYMPCHEAU.

  • Projet Reflet

Il consiste à optimiser la géothermie profonde en fossé d’effondrement. Méthodologie pour la construction d’un modèle conceptuel de réservoir géothermique de type faille, il vise à réduire les incertitudes géologiques et permettra la reproductibilité industrielle d’une exploitation de géothermie profonde dans un tel contexte géologique à l’échelle de la France, en Alsace, Rhône-Alpes, Auvergne…

  • Projet Temperer

Il a pour ambition de développer l’utilisation de techniques de sismique passive pour la mise en exploitation, le suivi et l’évaluation du comportement dynamique d’un réservoir géothermique profond.

  • Projet Carphymcheau

Il tend à améliorer la connaissance des échangeurs pour les eaux géothermales et à l’appliquer sur des projets concrets de géothermie, dans des contextes de zones volcaniques ou de géothermie profonde.